TEDx Orléans, un parcours initiatique

Au-delà de la première édition orléanaise du 17 juin au succès certain, TED est une organisation à l’échelle planétaire qui fédère des milliers de passionnés. Pour mieux comprendre son fonctionnement, nous sommes allés à la rencontre de Cédric LOUISY-LOUIS, membre actif de la Jeune Chambre Economique d’Orléans (JCEO) et fondateur du TEDx Orléans.

 

D’où t’es venue l’idée d’organiser le premier TEDx de la ville d’Orléans ?

Cédric : « Il y a quelques années, j’avais le projet de monter une plateforme sur le net pour que les gens puissent poster des idées pour changer le monde, sans connaître le concept TED. J’avais déposé le nom de domaine, et contacté deux amis développeurs web avec qui je travaillais , pour m’accompagner et m’aider à développer la plateforme.

Faute de temps, le projet n’a pas pu aboutir.

Quelques mois après, un collègue me parle de conférences TED. En regardant, je me suis dit : C’est ce que je voulais faire au format numérique, mais là c’est réel ! C’est juste génial ! J’ai regardé beaucoup de conférences, j’ai appris qu’il y avait une déclinaison  locale, les fameuses conférences TEDx. » 

Le concept TED et sa déclinaison logique TEDx (http://www.tedxorleans.com/a-propos) semblent alors une évidence pour Cédric. « J’ai regardé ce qu’il se faisait déjà en France. J’ai vu qu’il y avait eu un premier TEDxParis en 2009, et aussi TEDxBordeaux, TEDxNantes, TEDxVaugirardRoad, TEDxLyon, TEDxClermont… Et je me suis dit : « il n’y a pas de TEDx à Orléans ?! » Et pourquoi pas ?

J’ai proposé cela lors d’une réunion de la JCEO. J’ai eu deux réactions : les gens me faisaient des grands yeux, « mais de quoi tu parles ? ». Mais j’ai aussi vu des étoiles dans certains yeux, et je me suis dit que ça pourrait plaire. »

 

La concrétisation d’une vision

S’ensuit un véritable parcours initiatique pour Cédric qui, après avoir été bénévole lors de la soirée du premier TEDxTours, obtiendra la Licence pour Orléans. « Dès que la Licence est obtenue, on entre dans la communauté. J’ai un parrain, qui organise en juin son sixième ou septième TEDx. C’est une vraie communauté. » Cédric sera d’ailleurs soutenu dans sa démarche par la JCEO, la French Tech Loire Valley ou encore Orléans Val de Loire Technopole, sans oublier les bénévoles des différents pôles !

 

Y’a-t-il un TED talk qui t’a particulièrement marqué ?

Un talk qui m’a bien marqué est celui de Ken ROBINSON, How school kills creativity ? Il y remet en question l’éducation d’aujourd’hui, qui restreint les enfants et les empêche de s’épanouir pleinement.

La richesse, la magie des conférences TED et TEDx, c’est que des gens parfois complètement inconnus ont de vraies et belles histoires à raconter, qui sont inspirantes. Quand on sort de ces soirées, on se dit : tous les à-priori que j’avais depuis tant d’années, finalement c’était n’importe quoi, il faut réfléchir autrement !

 

TED va-t-il changer le monde ?

Cédric : « Mon côté idéaliste veut vous dire oui ! Aujourd’hui il y a une vraie communauté qui se met en place, qui va continuer de se développer. Maintenant à Orléans les gens connaissent le principe TEDx. Et toute  la planète va pouvoir visionner les conférences du 17 juin, qui ont été mises en ligne et sous-titrées dans des dizaines de langues. On est vraiment sur un réseau mondial.

Je pense sincèrement que certains sujets portés par une conférence TEDx, qui pourraient révolutionner quelque chose, qui pourraient changer un modèle économique, un modèle social, etc. Je pense par exemple à une conférence autour des modèles managériaux, et du modèle pyramidal en déclin.

 

Pour conclure …

Il n’est pas concevable pour moi de s’arrêter à une édition. Ce doit être quelque chose qui dure dans le temps. Et j’espère pouvoir donner envie à des personnes d’autres villes de  faire leur propre demande de licence ! D’après les critères de TED, il est tout à fait possible d’organiser un autre TEDx en Région Centre, à partir du moment où les villes ne sont pas trop proches. Je suis persuadé que les gens vont s’approprier le sujet, exactement comme l’équipe organisatrice l’a fait à Orléans !